Trouver une formation

Management - Qualité - Organisation - Clinique - Pédagogie

Offres


Corps et psychiatrie D
Expertise en psychiatrie

Développer des connaissances et des compétences thérapeutiques dans l’approche du corps en psychiatrie.

Redéfinir les fondamentaux sur le corps

  • La société et le corps.
  • Le statut du corps dans l’histoire : moyen-âge, renaissance, 20e siècle.
  • Le travail sur le corps visible : respiration.
  • Le travail sur le corps invisible : émotions.
  • Le corps et la fonction symbolique.
  • Les lieux imaginaires du corps.
  • Le corps comme base de développement affectif et émotionnel.
Comprendre le langage du corps dans le développement normal et pathologique
  • Le corps et la structure.
  • Le corps dans l’espace et le temps.
  • Le corps relationnel.
  • Le langage pathologique : hallucinations corporelles, dépersonnalisation.
  • Le sentiment de perte de l’intégrité corporelle.
  • Les troubles de l’activité motrice.
  • Le sentiment d’étrangeté.
  • Les états hypochondriaques.
  • Les conduites déviantes : scarifications, troubles alimentaires…
  • Les tremblements, tics et bégaiements.
  • La honte du corps.
Développer des compétences relationnelles dans les approches thérapeutiques corporelles
  • La relation thérapeutique : projection, transfert, régression, angoisse…
  • Le cadre d’une relation : médiatisation des échanges, attitudes de « Porter ».
  • Les 3 fondements d’une stratégie psychothérapique lors de l’utilisation d’une médiation corporelle : triangle thérapeutique de Coosman.
  • La gestion de la proxémie corporelle soignant/soigné.
  • Le lien et l’expression émotionnelle du patient : cheminement progressif.
Savoir utiliser des activités à médiations psychocorporelles dans une visée psychothérapeutique
  • La fonction contenante du professionnel : bienveillance, soutien, maniement ou Handling, Holding (Winnicott).
  • Les différentes activités à médiations : aquatique, enveloppements, toucher, art-thérapie, sport, théâtre, relaxation, musicothérapie…
  • Leurs atouts : en individuel ou en groupe.
  • Leurs implications dans le savoir-être.
  • Leurs limites.
  • L’éthique sur laquelle reposent les médiations.
  • Analyse des pratiques professionnelles.
  • Exercices corporels et expérimentation de pratiques psychocorporelles.

Cette formation répond aux attentes actuelles des institutions qui demandent des formations sur le corps. Elle peut être adaptée à la pédopsychiatrie et à la prise en charge des adolescents.