Trouver une formation

Management - Qualité - Organisation - Clinique - Pédagogie

Le Grieps
9 novembre 2016

Le Projet Thérapeutique Individualisé (PTI) fonctionne au SSR de Gray !


Notice: Undefined index: titre in /var/www/html/grieps.fr/web/template/grieps3/templates/tpl_temoignage_detail.php on line 18

À l'origine, une volonté d'acier

Cela fait 6 ans que le Projet Thérapeutique Individualisé (PTI)* se réfléchit et s’expérimente à GRAY en Haute-Saône. Pourtant, comme ailleurs, pas d’évidence. Il faut coordonner les logiques médicales, toucher aux organisations en place, bref bousculer les équipes déjà tant sollicitées. Monsieur Walter Glassner, cadre au SSR,  avec l’aide précieuse de  madame Anne Guyot, cadre de supérieur de santé, se tourne vers le GRIEPS qui propose une formation-action collective en 2 jours consécutifs et 1 jour à distance de 3 mois. D’autorité, Walter Glassner inscrit la formation comme projet de service. Elle devient « formation collective à la demande de l’institution ».

La mise en route : une question de réglage

Une fois les appréhensions énoncées, les réticences levées et les besoins exprimés, le groupe a tout de suite perçu l’intérêt d’une meilleure coordination autour du patient pour une prise en charge adaptée.

À la présentation du PTI, l’équipe a reconnu son travail au quotidien et a vu dans ce projet des possibilités d’amélioration de l’organisation et de la collaboration au sein de l’équipe pluridisciplinaire.

En mode coaching, le Grieps a laissé l’équipe définir elle-même les contours de l’outil, à savoir : un contenu, une forme, des intervenants et des règles de fonctionnement.

Au cours de la formation, l’outil prend la forme d’un tableau, les professionnels comme le kinésithérapeute, les ergothérapeutes et personnels aides-soignants et infirmiers partagent leurs attentes et décident d’une coordination adéquate.

En fin des deux premiers jours, tous ont accepté de tester l’outil dans la logique des « petits pas possibles » et chacun a mis  à disposition ses compétences pour les autres :

  • Moi, je travaille la nuit, j’aime bien l’informatique, je peux rentrer vos données.
  • Moi, je veux bien présenter les projets aux familles, ça valorise notre rôle.
  • Moi, je veux bien réorganiser le bureau dans la salle de soin.
  • Moi, je veux bien suivre la construction des projets et relever les questions à travailler à la prochaine session.
  • Moi, je veux bien être maître du temps et animer les séances…

​En 3 mois d'expérimentation, une trentaine de PTI sont construits

Le recueil d’informations pour le PTI est intégré au recueil de données effectué à l’entrée du patient par un binôme : aide-soignant et infirmier. Il y a donc gain de temps et une meilleure centralisation des informations.

La motivation se construit au fur et à mesure des essais. 

Un résultat plus que convainquant

Depuis l’utilisation du PTI, les patients verbalisent volontiers le sentiment d’une prise en charge plus globale, recentrée sur eux et leur environnement et non plus uniquement sur leur pathologie. D’autres professionnels comme le médecin, le cadre et les rééducateurs, apprécient le PTI pour la rapidité et la précision des informations essentielles mises à disposition. Enfin, avec ce PTI, la visibilité du travail devient plus assurée !

Des questions en suspend

Le test du PTI soulève des questions comme la communication d’informations au patient, en ne sachant pas toujours ce qu’il sait vraiment de lui, comme les antécédents significatifs et utiles pour la rééducation. Il s’agit, lors de la présentation d’un PTI, de rester bien centré sur le projet de rééducation et réadaptation ; et pour cela, les objectifs doivent être bien en lien avec les évaluations des incapacités fonctionnelles.

 « Une journée à distance nous permet de l’enrichir et de le rendre plus performant » déclare une aide-soignante. Kinésithérapeute et ergothérapeutes ont joint leurs évaluations. L’outil est maintenant complet, prêt à un nouveau test. 

Le GRIEPS en soutien

L’outil PTI est, maintenant, en fonction à GRAY. Il vise la démarche qualité, la bientraitance, la traçabilité et la reconnaissance de la participation de chacun.

Le rendez-vous est pris pour dans un an pour bilan. Mais déjà, l’équipe exprime un renforcement de l’interdisciplinarité et de meilleures alliances thérapeutiques.

Pour Walter Glassner c’est « mission réussie ». Non seulement le PTI est en place à Gray, mais l’équipe, au sens large, met à l’œuvre une pratique thérapeutique interdisciplinaire, intégrant le patient et sa famille. Une grille d’évaluation du processus et du résultat est en cours.

L’année prochaine, nous finaliserons l’outil d’évaluation, compte tenu des remarques des uns et des autres. Nous espérerons que ce projet et ses enrichissements fédèreront encore davantage l’équipe médicale au cœur du travail collectif.

*Le Projet Thérapeutique Personnalisé ou PTI est un contrat de soins qui s’établit entre l’équipe pluriprofessionnelle comprenant infirmiers, aides-soignants, service de rééducation, médecin,  assistant du service social,  le patient et son entourage. Il fixe le cadre des engagements mutuels. Consigné par écrit sur un document spécifique dans le dossier du patient, il permet la cohérence et la continuité des soins. Il est d’une aide précieuse pour une prise en charge de qualité du patient et de ses proches. 


Par Walter Glassner, Cadre du SSR de Gray