Skip to content

Psychiatrie et santé mentale 2024

5 juin 2023
Psychiatrie et santé mentale 2024
La circulaire la plus célèbre de la psychiatrie française, celle du 15 mai 1960, donne officiellement naissance à la politique de secteur : « L’hospitalisation du malade mental ne constitue plus désormais qu’une étape du traitement ». « Le principe essentiel de l’organisation de la lutte contre les maladies mentales est de séparer le moins possible le malade de sa famille et de son milieu. » 
Ainsi ces repères historiques ont modifié le paysage du soin en psychiatrie et en santé mentale avec de multiples structures psychiatriques, médicosociales et sociales au sein de la communauté : CMP, CATTP, hôpitaux de jour, maisons relais, appartements associatifs, équipes mobiles, dispositifs d’accompagnement au logement, SAMSAH, FAM… Ces changements ont orienté la formation des professionnels vers une discipline qui s’est constituée comme une spécialité avec des champs théoriques pluriels (la psychanalyse, la systémie, l’approche centrée sur la personne, les thérapies cognitivo-comportementalistes) et garants de la diversité des modalités de soin proposées au patient en souffrance psychique. Aussi nos formations s’appuient sur la multiréférentialité des conceptions pour enrichir nos produits de formation et permettre aux formés de s’approprier des références et des outils variés face aux situations qu’ils rencontrent. 
Proposer une offre en psychiatrie pour demain, c’est reconnaître la nécessité pour les professionnels de psychiatrie d’être des spécialistes du soin en psychiatrie autour de « fondamentaux » (sémiologie, clinique, modalités de soins et d’accompagnement) pour exercer dans de bonnes conditions face à la complexité des situations rencontrées. Il s’agira ensuite de développer l’expertise, à un moment où les pratiques avancées s’enracinent, pour permettre au professionnel d’appréhender la personne souffrant de troubles psychiques avec toute sa singularité, ses capabilités ou son « pouvoir d’agir » et ainsi l’accompagner au mieux vers son projet de vie et son rétablissement. En ce sens, la place de l’usager devient une préoccupation majeure des soins psychiques et de la réhabilitation psychosociale : pair-aidance, patient partenaire, association d’usagers, prise en compte de l’entourage… Toutes les pratiques orientées vers le rétablissement, l’inclusion sociale et professionnelle ou le combat pour la citoyenneté des personnes atteintes de troubles psychiques méritent de prendre place durablement dans le paysage des pratiques en santé mentale. C’est dans cet esprit que le GRIEPS, très attaché au développement de la psychiatrie au sein de la Cité, au plus près de l’environnement du patient et en partenariat avec les différents acteurs du soin psychique, construit et enrichit son offre pour continuer à vous surprendre en 2024 par son caractère innovant et précurseur.
Auteur : GRIEPS

Articles susceptibles de vous intéresser

31 mai 2023

AFEDI : 29èmes JEE

02 octobre 2023

Bienvenue Julie Gaillard !

04 octobre 2023

Bloquez les dates de l’AFEDI !

Demande de catalogue

Les champs précédé d’un * sont obligatoires