Trouver une formation

Management - Qualité - Organisation - Clinique - Pédagogie

Offres


Isolement ou contention en psychiatrie : prévenir et accompagner


D
Prévenir ou accompagner les patients dans l'isolement et la contention

Contextualiser la problématique 

  • L’histoire de l’isolation en psychiatrie.
  • L'évolution du domaine de la psychiatrie et de l'attention portée à ses pratiques.
  • Les pratiques actuelles en France et à l’étranger.
  • L’observation d’une banalisation et une dérive des pratiques.
  • L’évolution vers une plus grande traçabilité.
Actualiser les connaissances juridiques et réglementaires
  • Références législatives et réglementaires en matière de santé mentale concernant l'isolement et/ou la contention : Loi du 27 juin 1990, Circulaire du 19 juillet 1993, Loi de 2016 sur la modernisation du système de santé.
  • Les recommandations de la HAS et la note de cadrage de juillet 2015.
  • Les recommandations des rapports annuels du CGLPL.
  • Les instructions DGOS et les recommandations de la HAS en 2017.
  • Les modalités de mise en œuvre et surveillance.

Identifier les caractéristiques du travail de soins dans une unité hospitalière psychiatrique

  • Connaissances cliniques spécifiques au travail en psychiatrie.
  • Différenciation entre structure, symptôme et pathologie.
  • La capacité à développer des connaissances et une réflexion éthique.
  • Travail multidisciplinaire: concepts dynamiques d'un cadre, groupe, institution, cohésion et cohérence.
Comprendre la posture professionnelle pour éviter l'isolement et / ou la contention
  • Les manières d’être en interaction.
  • La posture clinique et l'alliance thérapeutique.
  • Le cadre thérapeutique.
  • La capacité institutionnelle et la figure psychique.
  • Les communications adaptées.
Identifier les alternatives possibles à l'isolement et à la contention
  • Les espaces d’apaisement : fonctions et aménagement.
  • Les stratégies de désamorçage.
  • Le développement des émotions.
  • Les activités sociothérapeutiques.
  • Les enveloppements thérapeutiques.
Comprendre la dimension thérapeutique possible de l'isolement et de la contention en psychiatrie  
  • Les indications et contre-indications, une pratique de «dernier recours».
  • L'isolement : signification, effets indésirables et complications possibles.
  • Les programmes thérapeutiques individuels
  • Les caractéristiques de ce soin intensif : sécurité, protection, réassurance.
  • Les bases thérapeutiques (Verot JP) : déconditionnement, régression, restructuration.
  • Le passage de l'enceinte au récipient : Manipulation et maintien, la peau-moi.
  • La relation duelle dans une chambre d'isolement : caractéristique de l'interview.
  • La levée de la mesure d'isolement et analyse avec le patient.
  • Le retour sur l'isolement en équipe.
Susciter un travail de réflexion autour de ces soins spécifiques et intensifs
  • Le travail autour de la culpabilité, des sentiments d'omnipotence, de désaffection.
  • Les études de cas proposées par les stagiaires.
  • La rédaction de protocoles de prise en charge et de surveillance en isolement ou en contention.
  • La mise en œuvre des protocoles et difficultés rencontrées.
Cette formation donnera une dimension exceptionnelle à ce soin particulier et proposera des orientations permettant d'éviter ce « dernier recours ». Elle permettra également d'éviter les dérives inhérentes à l'isolement et à la retenue, dénoncées notamment dans le rapport du 16 mars 2016 du Contrôleur Général des Lieux de Privation de Liberté (CGLPL).

Cette formation est éligible au DPC pour les IDE uniquement

  • ProIDE : Orientation n° 185 : Gestion de la violence et de l’agressivité des patients et de leur entourage
  • Le GRIEPS est enregistré comme ODPC (n°1378)
  • En intra, ce thème pourra être déposé sur le site de l’ANDPC pour permettre aux professionnels concernés de satisfaire à leur obligation de DPC au titre des apports cognitifs. Compte tenu des nouvelles contraintes de l’ANDPC, nous pourrions être en mesure de vous proposer un numéro de programme DPC que trois mois après la contractualisation de cette offre.

Voir aussi