Trouver une formation

Management - Qualité - Organisation - Clinique - Pédagogie

Offres


Raisonnement clinique en formation d'infirmier



Construire d’une manière collégiale et transversale un dispositif de formation sur le raisonnement clinique.

Clarifier le raisonnement clinique et le différencier de concepts proches

  • Le raisonnement clinique : définition, caractéristiques, notion de processus, notion d'évaluation des résultats et métacognition de son processus de raisonnement.
  • Le cycle du raisonnement clinique : de la rencontre à la métacognition.
  • Les concepts connexes au raisonnement clinique : démarche clinique, jugement clinique, diagnostic infirmier, théories de soins...
  • Les supports du raisonnement : connaissances, émotions, raisonnement intuitif ou non-analytique, hypothético-déductif ou analytique, analogique, narratif...
  • Le raisonnement des novices et des experts et la notion d'hypothèses.
  • Les huit étapes du processus.
Comprendre ce que veut dire « Analyser »
  • Les 6 stratégies cognitives : 
    • la mémorisation : importance des connaissances, 
    • l'élaboration : savoir dire, représenter graphiquement sa vision de la situation, 
    • l'organisation, la généralisation, la discrimination : chercher à caractériser suffisamment la situation,
    • le transfert : schéma cognitif et opérationnel.
Utiliser le concept des intelligences multiples au service de l'analyse 
  • Le concept d'intelligences multiples.
  • Les formes d'enseignement et d'évaluation qui correspondent à la structure cognitive de tous les étudiants : notion d'équité et de prise en compte de la diversité des apprenants au cœur du dispositif de formation.
Faire raisonner le raisonnement du« système 1 » 
  • La notion de représentations : apport de la didactique professionnelle.
  • Le raisonnement à partir des émotions, des ressentis.
Répertorier les stratégies de formation et méthodes soutenant l'enseignement du raisonnement clinique ​ 
  • La vignette très très courte pour faire travailler les hypothèses multiples.
  • La vignette courte pour faire travailler le raisonnement analytique.
  • Les cas cascades pour faire travailler le raisonnement hypothético-déductif.
  • Les cas résolus pour faire travailler le transfert des invariants et la prise en compte des variables significatives.
  • Le jeu de rôle et la simulation au service du raisonnement clinique.
  • La carte conceptuelle : nœuds, mots-liens, organisation générale.
  • Le schéma narratif qui explique la logique de la situation clinique.
  • La faisabilité de l’évaluation du raisonnement clinique.
  • Les méthodes d’évaluation du raisonnement clinique : cartes conceptuelles, faire-dire ou parlé à voix haute, mini cex, QCM, ECOS appliqué aux soins infirmiers, schéma structurant, cibles, macro-cibles.

Varier les formes de présentation de son analyse selon les intelligences multiples, permet à chaque apprenant de donner la preuve de son apprentissage, sans être pénalisé par les modalités exigées par le formateur.
La formation permet  la construction de vignettes cliniques et leurs alignements pédagogiques dans une cohérence collective.