GRIEPS
Catalogue 2017
Consultez le calendrier
de nos formations inter
Nos actualités
Actualités
Vidéos
Témoignages
Editorial

L’intervention du GRIEPS au CHRA : les chemins cliniques et les transmissions ciblées versant chemins cliniques

En 2011 avec le Président de la commission EPP, le Docteur COURTOIS (médecin DIM et chef de pôle), nous avons souhaité initier la création d’un chemin clinique par pôle d’activité. La décision a été prise avec le Président de la CME, le Docteur DOREZ, du fait des obligations d’EPP médicales (présence d’une dynamique de RMM) et de la formation actuelle des paramédicaux du CHRA (sensibilisation des cadres de santé aux chemins cliniques, formation aux transmissions ciblées par notre IFSI).

Le Projet médical et le Projet de soins et de prise en charge du patient récemment élaborés, développent chacun un axe EPP (Évaluation des Pratiques Professionnelles).

Le GRIEPS sollicité, nous a aidé à traduire l’objectif et a proposé une formation-action adaptée à nos souhaits méthodologiques. 8 chemins cliniques ont été créés en 2012 et 6 en 2013. Ils concernent des parcours de soins très variés : en soins généraux, en santé mentale, en gériatrie et en santé publique.

Les apports théoriques, l’organisation en ateliers et les guidances personnalisées sont conçus afin d’optimiser le temps consacré à la création et à l’évolution du chemin clinique. Il s’agit de soutenir concrètement chaque binôme chef de projet composé d’un médecin et d’un cadre de santé par chemin clinique afin qu’ils puissent progresser avec leur équipe pluridisciplinaire.

Dans un deuxième temps, convaincue de l’intérêt des transmissions ciblées (transmissions structurées associées à un raisonnement clinique, partage de vocabulaire professionnel : au bénéfice de la prise en charge du patient et de la communication entre les équipes), je recherchais une approche de formation novatrice.

Partageant avec l’intervenante du GRIEPS son analyse sur les dérives des transmissions ciblées constatées en service, nous avons souhaité lier transmissions ciblées et chemins cliniques.

Elle a construit une ingénierie pédagogique inversant le processus habituel : travailler un chemin clinique avec chaque service volontaire puis identifier et approfondir les cibles prévalentes de celui-ci. La formation se poursuit en équipe pluridisciplinaire et donne du sens aux transmissions ciblées.

L’apport du binôme médico-soignant de formateurs du GRIEPS est remarquable tant pour son expérience que ses qualités d’adaptation à la vision du client (les projets institutionnels), à son histoire (formations précédentes), à son actualité (les filières de soins, les parcours patient, la certification), qu’à son souhait méthodologique de la conduite du projet (équipe pluridisciplinaire, binôme médecin/cadre, COPIL avec président CME et DS).

Le GRIEPS a participé activement au travail réflexif et prospectif sur nos pratiques et reçoit une évaluation très favorable des équipes engagées. Chaque nouveau projet de développement d’une activité médicale intègre la création d’un chemin clinique.

Notre objectif est de modéliser les chemins cliniques et de démultiplier la formation, tout en nous préparant à la méthode HAS du chemin traceur.

Tous nos remerciements à Madame DANCAUSSE et au Docteur REYES

Myriam CHEVILLARD, Coordonnateur Général des Soins, Direction de l’accueil et des Soins


Cette formation propose un parcours de formation remarquable qui évolue des connaissances théoriques vers une implication de Soi. C’est vraiment enrichissant et confrontant. 
Maxime et Audrey

La formation nous a permis de prendre du recul avec notre pratique professionnelle en nous offrant l’opportunité de partager nos émotions et en laissant ainsi la porte ouverte à l’analyse de Soi. 
Amandine et Delphine


Cette formation certifiante est une expérience enrichissante dans le sens où la réflexion sur Soi-même permet une meilleure approche du patient en appui des apprentissages.
Murielle, Myriam et Manon

J'ai trouvé les cours à distance très pédagogiques tant sur le fond que sur la forme, que j'ai trouvé exceptionnelle.
L'interactivité, mêlée aux cas concrets et aux questions tout au long de chaque cours permet de bien s'imprégner des fondamentaux. Le support informatique est vraiment exploité de manière efficace. Le plaisir d'étudier en est décuplé, et ça favorise la mémorisation des savoirs.
J'ai donc été agréablement surpris par la grande qualité de ces cours, qui s'accordent parfaitement à mon désir d'évoluer dans le domaine de la psychiatrie.
David
Participants infirmiers au Certificat spécialiste en soins psychiatriques

"Encore une fois un grand merci pour votre aide si précieuse pour la démarche EPP : tout s’est bien déroulé lors de la certification… nous n’avons eu que des qualificatifs surprenants et positifs ! « De type méthodo remarquable » etc. et « une motivation de tous les groupes EPP » ! Nous avons pu présenter l’ensemble des thèmes… "

"Nous avons eu les félicitations pour les méthodologies utilisées et les présentations. (A sur toutes les cotations)"...

Marie-Françoise BECK-CANTIN - Présidente de la CME - CH Auban-Moët Epernay

Actualités
Vidéos
Témoignages
Editorial
Editorial : Décloisonner la ville et l’hôpital : potentiels et difficultés
Cela fait maintenant de nombreuses années que les organisations de soins, et en particulier les structures hospitalières, sont encouragées, incitées voire contraintes à déployer certaines de leurs activités vers une prise en charge de ville nécessitant de fait une coordination des actes et des acteurs.


Le développement et le financement des réseaux de santé au début des années 2000, l’incitation à la réduction de la DMS et la T2A, le développement contractualisé de l’ambulatoire, la définition de parcours coordonnés de prise en charge et tous les plans nationaux par pathologie ont contribué à cette ouverture. Aujourd’hui, la recherche d’amélioration de l’accessibilité et de la prise en charge des plus démunis, ainsi que la promotion de la santé primaire annoncées dans la nouvelle loi de santé renforcent le rôle des acteurs de santé de ville initiés par la loi HPST et les positionnent comme pivot de la prise en charge de l’usager. 
Les enjeux de cette évolution, même s’il s’agit « d’enfoncer des portes ouvertes », portent bien entendus de façon prioritaire sur les coûts afin d’offrir une même qualité de soins dans un contexte légitime de maîtrise des dépense de santé. Cependant cela doit avant tout être envisagé dans une approche systémique intégrant la prise en compte des impacts positifs potentiels en termes de prévention et de qualité de vie et donnant du sens à cette évolution au lieu d’y voir une restriction, voire une régression.
Mais force est de constater que malgré la convergence des décisions et des mesures, dans les faits une certaine résistance s’opère à moins qu’il ne s’agisse plus concrètement et plus simplement d’une difficulté à organiser ce changement sur le terrain. Ainsi, aujourd’hui il ne semble plus possible d’y résister et l’issue est de fait inéluctable quels que soient les bouleversements qui vont devoir s’opérer pour y parvenir.
La pertinence de cette évolution étant prise ici comme postulat, les enjeux pour les différents acteurs : professionnels de santé hospitaliers, de ville et du domicile et bien entendu les patients et leurs proches, sont à évaluer non seulement en termes de gains mais aussi de pertes, réelles ou ressenties, et de craintes afin de mieux les expliciter et les prévenir. 
La définition de soins gradués permet de positionner l’hôpital dans son expertise et sa capacité à gérer des situations aiguës, complexes et/ou nécessitant des équipements de haute technicité. Une bonne utilisation de ces ressources conduit à travailler sur l’amont et sur l’aval du processus. Il s’agit de limiter, par la prévention, les recours à ces services, de faciliter le retour au domicile ainsi que l’efficacité des soins dans la durée, et de réduire les ré-hospitalisations par un meilleur suivi et une anticipation des risques. 
De fait, les différentes composantes d’un GHT (Groupement Hospitalier de Territoire) vont également voir se transformer leur activité, en cherchant à améliorer en particulier la proximité (ex. : consultations avancées dans un hôpital local), la réponse aux besoins de santé (intégration de nouvelles activités de soins et de suivi) et la qualité de vie (maintien au domicile grâce à l’action des acteurs de ville).
Ces nouvelles organisations de parcours patients constituent une opportunité de développement des compétences des professionnels de ville qui vont avoir à gérer en autonomie, ou mieux encore en coopération avec les autres acteurs de ville et les structures, des situations de soins plus complexes. Cela sera l’opportunité de valoriser et offrir un avenir à leur action et de rompre l’isolement dans lequel ils opèrent souvent. Mais leur investissement et les efforts de coordination s’en trouveront eux aussi augmentés.
En contrepartie, les professionnels des hôpitaux vont ainsi connaître une densification de la charge de travail physique et morale ainsi que des tensions possibles liées à la productivité, aux prises de risque, et à d’éventuels positionnements éthiques qu’ils vont certainement avoir du mal à intégrer. 
Les structures médicosociales, même si elles ne font pas obligatoirement partie d’un GHT, sont censées contribuer à cette fluidification de la prise en charge et expriment à ce titre, comme pour les structures hospitalières de moyenne importance, la crainte de perte d’autonomie, voire d’absorption ou de disparition. 
Le patient va lui bénéficier d’un risque de rupture moins important et d’une approche plus globale de sa prise en charge. Il peut cependant ressentir également une complexité accrue, de par la multiplicité des intervenants et des rôles ou fonctions pour une même prise en charge, et une interrogation sur l’expertise de chacun d’entre eux au regard de sa problématique de santé. 
Ces défis sont à relever ; il s’agit d’identifier les sources de difficulté qui pourraient constituer un empêchement et ainsi de préparer et accompagner le changement : en s’appuyant sur les expériences réussies (en les valorisant et en communiquant sur les déterminants de leur réussite), sur la mise en place d’outils et de dispositifs (SI, télémédecine coordination) et sur le développement de compétences non seulement cliniques (expertises spécifiques et transversales) mais également de coopération et de gestion de parcours de santé.
Actualités
Vidéos
Témoignages
Editorial
Actualités
Vidéos
Témoignages
Editorial
20/05/2016 - 40 ans 40 cadeaux : juin 2016, mois du Diabète
En 2016, le GRIEPS fête ses 40 ans et vous fait gagner des cadeaux en mettant à l'honneur un thème chaque mois...
Lire la suite


02/05/2016 - Les gagnants du mois d'avril sont :
Le tirage au sort du mois d'avril vient d'avoir lieu et les gagnants à notre jeu 40 ans 40 cadeaux sont :
Lire la suite


22/04/2016 - Le PAERPA au GRIEPS
En 2050, les prévisions démographiques annoncent un doublement de la population âgée de 60 ans ou plus, ainsi qu'une multiplication par 5 de la population âgée de plus de 85 ans. En corollaire, les pathologies chroniques liées à l'âge augmentent. Face à ces enjeux démographiques, épidémiologiques et sanitaires, le modèle de parcours de santé, annoncé par la Stratégie Nationale de Santé, s'impose désormais.
Lire la suite


20/05/2016
Le catalogue 2017 du GRIEPS est disponible !
Le catalogue n'est pas encore imprimé mais il est disponible pour un téléchargement gratuit sur notre site !
Lire la suite
Nos engagements
OGDPC
FFP
OPQF
Anesm
RSE
Nous contacter
GRIEPS
Les Berges du Rhône
64, avenue Leclerc - 69007 LYON
Tél. 04 72 66 20 30
Fax. 04 72 66 20 44
Plan d'accès

Formation continue pour les professionnels de santé

Depuis sa création en 1976, le GRIEPS, organisme de formation et de conseil pour les professionnels de santé salariés et les professionnels de santé libéraux, s'est fixé deux missions principales : contribuer à développer de façon durable les performances des structures de soin, d'accueil et d'hébergement ; aider à développer les compétences individuelles et collectives des cadres et des professionnels de santé. Ainsi le GRIEPS se propose d'accompagner les établissements de santé par une mise en place d'actions de formations continues aussi bien sur les techniques médicales et de soin que sur les relations humaines et de travail. En tant qu'organisme de formation sanitaire et de formation médico-sociale certifié OPQF, le GRIEPS a pour objectif de consolider et d'actualiser les performances des établissements de santé et de leur personnel sur différents plans tels que le management, la gestion des risques, l'expertise clinique. Habilité ANESM, le GRIEPS réalise également l'évaluation externe des structures médicosociales et sociales. Les établissements de santé et médico-sociaux, prochainement organisés en GHT (Groupement Hospitalier de Territoire), tout comme les personnels de santé, doivent s'adapter à l'évolution constante des besoins de santé de la population, pour mieux les accompagner. De nombreuses formations spécifiques s'adressent aux hôpitaux et aux cliniques et à leurs différents services : neurologie, gérontologie, psychiatrie, pédiatrie, oncologie... ainsi qu'aux professionnels de santé de ville. Au centre de l'offre de formation continue du GRIEPS, organisme habilité DPC, se trouvent les dispositifs de formations intra, animées au sein de votre établissement et les formations inter qui réunissent des participants issus d'établissements différents. Des formations sur mesure conçues à partir de vos problématiques particulières ainsi que d'autres types et modalités d'intervention (formation - action, formation - organisation, simulation, e-learning, coaching, conseil...) sont également proposés..

Pour tout savoir sur nos formations continues destinées au personnel et aux cadres de santé, et nos actions d’accompagnement et de conseil auprès des établissements de santé, consultez ou téléchargez notre catalogue en ligne.

formation continue medico social  |  formation bientraitance des personnes agees  |  formation risques psychosociaux hopital  |  formation soins cardiologie