Skip to content

40 ans 40 cadeaux : septembre 2016, le mois du management

29 août 2016
40 ans 40 cadeaux : septembre 2016, le mois du management

« Manager… ou leader ? » deux anglicismes que les puristes de la langue française ne peuvent que bouder.

Mais il s’agit peut-être d’un jugement un peu trop hâtif, car à y regarder, de plus près, le mot manager, semble avoir transité par différents pays. En Italie, maneggiare, évoque la main mano (manus en latin). Pas étonnant, alors, que certains, inspirés par Taylor, aient cherché à gérer les activités de travail chronomètre en main. De passage en France, ce mot, évoque le cheval et ce lieu où on fait travailler les chevaux : « le manège ». La main garde un rôle important dans les gestes qui cherchent à dresser le cheval, mais aussi à le récompenser… Certes, évoquer, alors, la métaphore de « la carotte et du bâton » propre à certains modèles managériaux, est un peu facile ! 

Au cours de son périple en France, il aurait, aussi, été : « le ménagement » et « la ménagère ». Il s’imprègne alors de la notion de famille (à l’instar des entreprises familiales) et évoque les conseils pour tenir sa maison (son organisation et son budget) ou des recettes de cuisine… Étonnant, le voyage fait par ce mot, qui devenu anglo-saxon, revient en force, au début du XXème siècle, dans son acception actuelle, pour signifier « l’ensemble des décisions et actes de toutes natures (technique, économique, financière, sociologique, psychologique) visant à faire fonctionner un système productif » (Fayol, 1921).

De la rationalisation du travail, au management moderne, la prise en compte de l’humain par les managers et plus encore l’intégration de la complexité humaine s’est faite nécessité. Pour Mayo et Maslow, l’homme semble plus difficile à diriger, dans les organisations de travail, qu’il ne l’apparaissait à Taylor. L’homme au travail cherche à satisfaire des besoins personnels et sa performance au travail est étroitement reliée à son degré de motivation. Ainsi, la notion de management évolue et le rôle du manager change : « la base du management est de donner du sens, d’apporter une vision, d’’éclairer l’avenir, afin de mettre en perspective l’action des collaborateurs au quotidien » (Georges & Samson).

Mais, en ce début de XXIème siècle, une autre notion ambigüe, le leadership, vient interroger le management et le manager. Ainsi, assurer son rôle de manager serait insuffisant. Il faut être leader ou chercher à mobiliser son leadership. Là où le manager, devait faire montre d’autorité et de compétences techniques et procédurales, pour faire travailler hommes et femmes, le leader serait celui qui mobilise les qualités et les compétences humaines susceptibles de donner, aux travailleurs, l’envie de s’impliquer et de s’engager dans le travail. 

Nous serions, même, en phase de changer de paradigme. Le temps des bonnes pratiques, des procédures et des protocoles devrait ouvrir (ré ouvrir) une voie à la recherche première du sens, donner le sens, mais aussi créer du sens. Alors, serons-nous à même de vérifier, demain, que : « Ce sont bien les leaders et les équipes qui donnent tout leur sens à des organisations dont la finalité ultime ne peut être que l’homme » François Ailleret. 
Ce mois-ci, sur le thème du Management, le GRIEPS vous fait gagner :
  1. un livre de V. Lenhardt : Les responsables porteurs de sens (édition 2015)
  2. une place à un stage inter 2016 appartenant au domaine du management
  3. une boite surprise GRIEPS

Les gagnants seront tirés au sort parmi les internautes ayant rempli dans le mois, ce formulaire. Aussi n’hésitez pas à revenir tenter votre chance le mois suivant !

Auteur : Marie-Claude MIREMONT

Articles susceptibles de vous intéresser

13 mai 2024

Éviter les Chutes, préserver l’autonomie : le Référent Chute et sa quête de sécurité

23 avril 2024

Le nouveau catalogue 2025 est disponible !

02 avril 2024

Hommage à Cécile Boisvert, pionnière en Sciences Infirmières en France

Demande de catalogue

Les champs précédé d’un * sont obligatoires