Skip to content

Audit des Risques PsychoSociaux (RPS) : Prendre soin de ses collaborateurs pour qu’ils soient en capacité de prendre soin de chaque malade

17 septembre 2012
Audit des Risques PsychoSociaux (RPS) : Prendre soin de ses collaborateurs pour qu’ils soient en capacité de prendre soin de chaque malade

DU STRESS AUX RISQUES PSYCHOSOCIAUX (RPS)

Une attention particulière au stress des professionnels à l’hôpital, généré par la spécificité de la mission et la confrontation permanente à la douleur, l’angoisse, la mort…, a toujours existé. Les formations sur la gestion du stress, groupes de parole, aide ou soutien psychologique dans certaines situations ou services les plus lourds en témoignent.

Aujourd’hui, cela ne semble plus suffisant et les partenaires sociaux, les directions s’inquiètent de la montée en puissance de ce phénomène nommé « Risques PsychoSociaux » (RPS). Ce concept est encore émergent et par là-même, mouvant. Il semble cependant que se dégage un accord général, pour dire qu’il s’agit de risques pour la santé mentale, physique et sociale créés au moins en partie par le travail à travers des mécanismes sociaux et psychiques. Ils recouvrent différentes situations : souffrance au travail, violence/agressivité, anxiété, harcèlement moral et stress.

Le stress, ou plus exactement l’effet stress, est au cœur de ces situations. L’état de stress survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face. Nous sommes la plupart du temps capables de gérer la pression à court terme mais nous pouvons éprouver de grandes difficultés face à une exposition prolongée et/ou répétée à celle-ci.

Il est bien difficile, lorsqu’une personne se sent particulièrement stressée, d’identifier ce qui relève de soucis personnels ou de situations de travail. Des difficultés de la vie privée vont venir impacter l’efficacité au travail et les situations de stress professionnelles perturber la vie privée.

Quoi qu’il en soit, tout employeur a l’obligation légale de protéger la santé physique et mentale des travailleurs (article L.4 121-1 du Code du Travail).

AGIR POUR PRÉVENIR LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX (RPS), DÉVELOPPER LE BIEN-VIVRE ET LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL

Pour l’hôpital, à l’instar des autres organisations de travail, il s’agit aujourd’hui de prévenir et gérer les Risques PsychoSociaux, de viser la qualité de vie au travail, voire l’épanouissement des professionnels. Prendre soin ou soigner ses agents, pour qu’ils puissent, à leur tour, être pleinement en capacité de soigner les malades qu’ils accueillent.

Un temps d’appropriation de ce nouveau phénomène et de développement d’une culture commune a été, ou est encore parfois, nécessaire. Chercher à comprendre et partager est une première étape nécessaire :

  • De quoi parle-t-on ?
  • Pourquoi parle-t-on tant de RPS ?
  • Quels sont les RPS pour le personnel hospitalier ?
  • Comment dépister les RPS ? Quels indicateurs surveiller ?
  • Que pouvons-nous ou devons-nous faire, pour prévenir les Risques PsychoSociaux et pour développer la qualité de vie au travail ?

Mais, cette étape bien qu’indispensable, doit très vite aboutir à l’action : agir pour dépister, agir pour prévenir, agir pour traiter « l’institution malade »… un processus, a priori bien familier en milieu hospitalier. Poser un diagnostic et un pronostic : sommes-nous malades ? quelles sont les étiologies, les facteurs favorisant la dégradation de santé de nos agents ou de certaines catégories professionnelles ? quels traitements pouvons-nous mettre en place ? comment gagner la confiance pour obtenir la compliance ? avec quelle « éducation thérapeutique » ? quelle stratégie ?

LA DÉMARCHE DE PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX (RPS) : FACTEURS DE RÉUSSITE

S’il s’agit de mettre en œuvre les étapes classiques d’une démarche projet, au sein de chaque étape on peut retrouver des points ou éléments qui demanderont une vigilance particulière. Car il est essentiel, dès l’initiation du projet, et tout au long du processus, de favoriser un climat de confiance. Susciter l’envie de participer, démystifier les craintes possibles, désamorcer les peurs, les craintes à tous les niveaux, y compris au niveau de l’encadrement, reste un défi à relever tout au long du processus. La communication interne, par sa qualité, par les différents moyens et canaux qu’elle utilisera est un élément essentiel au succès de cette démarche.

Considérer l’épanouissement de ses collaborateurs comme un investissement indispensable, qui portera ses fruits sur la qualité des soins, grâce à la montée en puissance de la satisfaction, d’un élan vital source de dynamisme et d’innovation à tous les niveaux professionnels : n’est-ce pas là un très bel enjeu ?

Nos interventions sur le thème des Risques PsychoSociaux (RPS) mobilisent une triple approche : systémique, ergonomique et stratégique. L’équipe est constituée de consultants-experts aux compétences complémentaires. L’empathie, le souci de l’autre (« the care ») et la confiance caractérisent leur posture.

Vous permettre de vous approprier la démarche et d’apprendre en cheminant est notre enjeu. Et conscients de l’importance de la communication interne dans ce projet, nous en prenons, avec vous, particulièrement soin en amont et tout au long de l’intervention.

Auteur : Marie-Claude MIREMONT

Articles susceptibles de vous intéresser

13 mai 2024

Éviter les Chutes, préserver l’autonomie : le Référent Chute et sa quête de sécurité

23 avril 2024

Le nouveau catalogue 2025 est disponible !

02 avril 2024

Hommage à Cécile Boisvert, pionnière en Sciences Infirmières en France

Demande de catalogue

Les champs précédé d’un * sont obligatoires