Skip to content

Josette entre en institution… qu’en est-il de son Projet de Vie à présent ?

2 mai 2022
Josette entre en institution… qu’en est-il de son Projet de Vie à présent ?

Josette, entre dans sa « nouvelle maison »… Elle est « bien mise » : jolie robe, talons, bijoux. Josette est calme, un peu décontenancée certes, mais calme néanmoins. Sa fille l’accompagne, et déjà tout est installé : des cadres, des photos, ses vêtements dans la penderie, sa télévision et même cette superbe commode que sa fille a achetée et que Fred (l’animateur) a monté (Josette a beaucoup de vêtements…)…

La qualité de l’accueil en institution est-il un premier vecteur de qualité de vie ?

Comment l’institution peut-elle aborder et organiser l’accueil de Josette dans sa nouvelle demeure, qu’elle n’a pas choisie, pour lui garantir une qualité de vie, et, qu’est-ce que la « qualité de vie » ?

L’entrée en institution est souvent un choix « contraint », imposé et multifactoriel. Pour la plupart des personnes, il sera le dernier lieu de vie et beaucoup d’entre elles en ont conscience.

Comment Josette peut-elle s’épanouir dans ce contexte agressif de « nouveau lieu de vie », qu’elle accepte par résignation et dépit, sans une qualité d’accueil « soignée » et bienveillante ?

La première mission de l’équipe pluridisciplinaire est donc bien d’organiser un accueil chaleureux, minutieusement préparé afin que Josette, un peu perdue dans ce nouvel environnement, se sente attendue, reconnue et respectée. En effet, toute personne a le droit d’exercer son libre-arbitre, ainsi que son droit de regard concernant les décisions prises à son sujet, et cela quel soit son degré d’autonomie.[1] 

Le Projet de Vie Personnalisé : gage de qualité de vie et de bientraitance

Les établissements d’accueil ont à leur disposition une recette, un outil, une baguette presque magique, qui est le Projet de vie Personnalisé, et qui remplit toutes les conditions de gage de qualité de vie et de bientraitance. Ainsi, Josette va pouvoir s’exprimer, raconter sa vie riche, remplie de rebondissements et d’expériences, se faire connaître et reconnaitre, rencontrer ceux et celles qui prendront soin d’elle, mais aussi se faire des nouvelles relations auprès des résidents, et pourquoi pas rencontrer le second amour de sa vie… Ce qui s’est produit d’ailleurs….

Le Projet de vie Personnalisé est un outil essentiel de l’accompagnement « personnalisé » et des prestations proposées en harmonie avec les besoins, les désirs, les attentes de la personne accueillie dans son nouvel environnement de vie, dans un objectif de maintien d’autonomie. Il permet également de valoriser ses « savoir-faire », de se distraire avec intérêt et plaisir et donc de maintenir ou d’améliorer sa qualité de vie.

Cet outil est centré sur le résident afin de le reconnaître en tant personne et citoyen, avec toute son histoire de vie, ses habitudes et ses attentes.

L’information et le consentement du résident et/ou de ses proches seront indispensables afin de mener ce projet.

Cette démarche débute dès la pré-admission et se poursuit pendant tout le séjour, c’est une démarche en continuum. Il est réactualisé à minima une fois par an, voire davantage dès lors qu’il y a un changement de situation (état de santé, nouvelles demandes de la personne ou de ses proches, changement d’avis ou de besoins, vacances, absences, hospitalisations longues, etc.).

Le projet de vie personnalisé est une véritable co-construction tripartite : le résident – ses proches – l’équipe pluridisciplinaire de l’établissement.

Ainsi, la personne âgée est en mesure de se projeter dans l’avenir, et non pas de « subir » le temps qui passe, d’oublier sa résignation et les renoncements multiples, mais s’attachera à organiser sa nouvelle vie.

Du côté de l’équipe pluridisciplinaire, cet outil permet d’ajuster en temps réel l’accompagnement, de respecter le résident en tant que personne et citoyen, de reconnaitre sa capacité à faire des choix, à décider et prendre son avenir en main. Ainsi la relation Soignant-Résident devient une relation équitable et équilibrée, source de bientraitance, dans un respect mutuel.

Le tout récent Référentiel National d’Evaluation de la Qualité dans le domaine social et médico-social, mis en ligne le 10 mars 2022[2], consacre son premier chapitre sur « la personne accompagnée ». Il nous rappelle combien les échanges entre la personne accompagnée et les professionnels peuvent être source de ressentis de bientraitance de la part de la personne accompagnée dans le respect de ses droits (objectif 1.1), son ouverture à pouvoir s’exprimer, à son désir ou non de participer à diverses propositions, à accepter ou non les propositions de ce projet d’accompagnement (objectif 1.10), à accepter ou non que son entourage participe à ce projet (objectif 1.11). Enfin, ce projet d’accompagnement s’associe au maintien de l’autonomie (objectif 1.12).

Josette reste donc un individu libre, respectable, respectée, dans ses libre-choix de femme et de citoyenne.

Josette a encore un peu de temps pour réfléchir à tout ce qu’on lui propose dans ce projet, mais elle est tellement bien accueillie, « comme chez des ami(e)s », elle se sent presque chez elle, déjà… et donc… nous allons lui laisser de l’espace, de la réflexion, et de l’intimité… avec son nouveau compagnon…

Nous ne sommes que des promoteurs « du bien-vieillir » qui nous concerne tous et toutes… et, le Projet de Vie ou d’Accompagnement en est son outil fondamental.

 
[1] Rapport/les droits fondamentaux des personnes accueillies en EHPAD 2021
[2] https://www.has-sante.fr/jcms/p_3323113/fr/la-has-publie-le-premier-referentiel-national-pour-evaluer-la-qualite-dans-le-social-et-le-medico-social

 

Auteur : Anne-Sophie BRIAND – Formatrice-consultante du GRIEPS

Articles susceptibles de vous intéresser

13 mai 2024

Éviter les Chutes, préserver l’autonomie : le Référent Chute et sa quête de sécurité

23 avril 2024

Le nouveau catalogue 2025 est disponible !

02 avril 2024

Hommage à Cécile Boisvert, pionnière en Sciences Infirmières en France

Demande de catalogue

Les champs précédé d’un * sont obligatoires