Skip to content

L’entretien de première intention : une compétence à valider par la simulation – expérience d’un CHS

25 octobre 2018
L’entretien de première intention : une compétence à valider par la simulation – expérience d’un CHS
  • Il s’agit d’entrer en relation avec la personne pour amorcer l’alliance thérapeutique, identifier et gérer éventuellement les symptômes présents lors de l’entretien : angoisse, débordements comme la montée maniaque, propos dévalorisants, agitation…
  • Il s’agit également de mettre en œuvre les étapes du Raisonnement Clinique jusqu’à la formulation du Jugement Clinique, à savoir : la formulation de qui est la personne et de ses problèmes de santé à ce jour, pour commencer à penser l’accompagnement en soins.

Pourquoi la simulation ?

L’apprentissage par situations simulées est l’apprentissage le plus performant si le scénario est RÉALISTE, c’est-à-dire s’il met l’opérateur dans les conditions techniques, psychologiques et proprioceptives similaires à celles de la situation de référence. Il est performant quand il y a répétition de schémas d’action. L’apprentissage par situations simulées est performant encore si le débriefing permet la mise en conscience des raisonnements de l’action, des postures et savoirs mobilisés en accord avec les règles de bonnes pratiques. Il est performant d’autant plus si l’autoévaluation vient des personnes et qu’elle identifie ce qui a été bien mené dans cette situation et d’autres manière de bien faire ou de mieux faire. Ce débriefing est performant alors si le groupe de pairs aide à cela, par du renforcement positif et des éclairages pluriels. Ainsi, l’apprentissage se fait par et grâce aux autres, par l’agir et sa mise en mots autour de tableaux cliniques de référence.

De l’idée au projet dans un CHS

Le GRIEPS a formé à la simulation un groupe-pilote de professionnels experts pour qu’à leur tour, ils organisent des séances d’apprentissage pour l’ensemble des personnels du CHS.

Lors de la formation GRIEPS, ces professionnels ont écrit des scénarios sur des situations cliniques prévalentes, ont identifié les comportements attendus,  ont recensé les savoirs essentiels à l’action. Ils se sont entraînés à lancer un briefing engageant et à conduire un débriefing professionnalisant.

Une belle expérience à réitérer qui a révélé chez eux des compétences d’animateur en simulation jusque-là inédites.

Bonne chance à ce projet qui ouvre vers la professionnalisation in situ pour une compétence clinique essentielle.

Et si vous essayiez ?

Auteur : Hélène BELOU – Guillaume SAUCOURT

Articles susceptibles de vous intéresser

03 juillet 2024

Fermeture estivale du 5 au 16 août

13 mai 2024

Éviter les Chutes, préserver l’autonomie : le Référent Chute et sa quête de sécurité

23 avril 2024

Le nouveau catalogue 2025 est disponible !

Demande de catalogue

Les champs précédé d’un * sont obligatoires