Skip to content

Les pratiques avancées infirmières en psychiatrie : notre série vous informe

26 février 2019
Les pratiques avancées infirmières en psychiatrie : notre série vous informe

Il signe la volonté de développer les compétences des professionnels dans un contexte d’accroissement des parcours de santé complexe, de l’inscription des prises en soins au sein d’un territoire et de l’adaptation des accompagnements aux besoins des personnes, considérées dans leur globalité. Ce développement va passer nécessairement par l’obtention d’un diplôme correspondant de niveau Master. Dans notre pays, l’arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d’état est propice à cette éventualité. Le cursus dit « LMD » est censé favoriser cette « masterisation », voire conduire à un doctorat en soins. Mais sommes-nous prêts en psychiatrie à accompagner cette réforme qui devrait être mise en œuvre, pour notre discipline, fin 2019 ?

Dans le contexte actuel d’accélération de la mise en place des pratiques avancées, il est parfois difficile de cerner leur réalité. Pour ce faire, il semble pertinent de se référer à la définition du Conseil International des Infirmières (CII) : « Une infirmière praticienne / en pratique infirmière avancée est une infirmière diplômée d’État ou certifiée qui a acquis les connaissances théoriques, le savoir-faire nécessaire aux prises de décisions complexes, de même que les compétences cliniques indispensables à la pratique avancée de son métier, pratique avancée dont les caractéristiques sont déterminées par le contexte dans lequel l’infirmière sera autorisée à exercer. Un master est recommandé comme diplôme d’entrée » (2008).

Il est aussi intéressant de décrypter les textes de juillet 2018 encadrant en France les pratiques avancées infirmières. Celles-ci, validées par un Master, sont censées conduire à une expertise clinique, des compétences de gestion d’équipe, des capacités à former des pairs et à mener des recherches. Nous sommes donc à un niveau d’expertise élevé dans les domaines de la clinique, du management, de la formation et de la recherche. Pour parvenir à ce but, il semble indispensable de faire reposer ce dispositif sur un socle de savoirs, acquis en formation initiale, conséquent. Les professionnels qui souhaitent s’engager dans un cursus de formation aux pratiques avancées devraient, a priori, posséder des connaissances fondamentales leur octroyant une certaine maîtrise des concepts essentiels dans leur domaine.

Les enjeux des pratiques avancées en psychiatrie

Or, en psychiatrie, à l’heure actuelle, les soignants ne disposent pas des savoirs nécessaires à cette maîtrise. La formation initiale en IFSI, malgré les efforts des cadres formateurs, ne les prépare pas à la rencontre des personnes souffrantes, ne les autorise pas à donner du sens à la sémiologie psychiatrique. Elle n’est pas à la hauteur des défis que posent les pathologies psychiques, notamment en termes de lecture clinique. L’indigence des enseignements à notre discipline, quelques heures, conduit irrémédiablement à une perte des savoirs fondamentaux peu favorable au développement des pratiques avancées. Pour accompagner la réforme de 1992, créant un tronc commun des études d’infirmier et supprimant la formation spécifique à la psychiatrie, les législateur avaient prévu cette perte et recommandaient une formation de quinze jours pour consolider les savoirs des nouveaux professionnels. Malheureusement, peu d’établissements ont suivi cette recommandation. Plus encore, la réforme de 2009 a réduit de nouveau le nombre d’heures consacrées à notre spécialité (80 en lieu et place des 1372 avant 1992).

L’implication du GRIEPS autour des pratiques avancées

Dans ce contexte, comment pouvons-nous compenser ce manque et préparer les professionnels à s’inscrire dans le processus de développement des pratiques avancées infirmières en psychiatrie ? Plusieurs pistes s’offrent à nous : une préparation au master, un dispositif de formation gradué, des formations spécifiques, des dispositifs innovants s’appuyant sur les nouvelles technologies, etc. Le GRIEPS, conscient de ces enjeux, a travaillé son offre de formation en conséquence pour permettre aux professionnels de développer la spécialité et l’expertise. C’est, de notre point vu, indispensable que tous les soignants aient acquis des savoirs fondamentaux sur lesquels les infirmiers de pratiques avancées pourront  s’adosser pour se déployer.

Pour ne pas rater le rendez-vous qui nous est donné, nous développerons des pistes de professionnalisation dans un livre blanc que nous vous proposerons prochainement.

Retrouvez l’épisode 2 de notre série sur les pratiques avancées en psychiatrie !

Auteur : Michel COMBRET

Articles susceptibles de vous intéresser

13 mai 2024

Éviter les Chutes, préserver l’autonomie : le Référent Chute et sa quête de sécurité

23 avril 2024

Le nouveau catalogue 2025 est disponible !

02 avril 2024

Hommage à Cécile Boisvert, pionnière en Sciences Infirmières en France

Demande de catalogue

Les champs précédé d’un * sont obligatoires