Skip to content

Neurosciences éducatives : Formateurs, faites bouger cognitivement les apprenants !

20 février 2019
Neurosciences éducatives : Formateurs, faites bouger cognitivement les apprenants !

Aider à apprendre afin qu’il en reste quelque chose pour la vie ou pour le métier, n’est-ce pas ce qui anime tout formateur déterminé ?

Aujourd’hui, l’imagerie cérébrale révèle le cerveau qui apprend :

  • Pour mémoriser, il épaissit ses connexions neurales afin de faciliter le passage de l’influx nerveux d’une synapse à une autre et aider à une rapidité, à une automatisation des enchaînements cognitifs et moteurs.
  • Pour comprendre, il démultiplie ses connections synaptiques afin de relier les informations d’un système de mémoire à un autre, les rendant plus précises et plus riches.

Savoir et comprendre sont deux systèmes interdépendants faits de constructions et d’élagages synaptiques. C’est ce qu’on appelle la plasticité cérébrale.

Mais le formateur a-t-il du pouvoir sur les mouvements synaptiques de ceux qu’il est missionné à éduquer ?

Oui, si l’oubli est nécessaire voire vital, si des savoirs doivent être sus, des capacités démontrées et des compétences maîtrisées, le défi pour tout responsable de formation est de définir une véritable stratégie anti-oubli et une politique exigeante sur ce qu’il définit comme étant un apprentissage essentiel !

Même si les programmes scolaires, les référentiels et les contenus de formations sont pavés de bonnes intentions, il demeure qu’ils sont trop lourds ; le plus étant souvent assimilé au mieux. Pourtant aujourd’hui le mot d’ordre est donné : « Moins mais mieux ! », « Moins de temps à présenter de l’information et plus de temps à demander aux apprenants de récupérer de l’information ».

Avec nos formations, nous vous accompagnerons dans la mise en place des pistes porteuses de développement cognitif.

Nous vous aiderons à initier, oser des méthodes et stratégies d’avantage en lien avec le fonctionnement du cerveau.

Nous testerons des techniques d’aide à l’attention, d’aide à la mise en liens, à l’appropriation individuelle et/ou collective.

Nous imaginerons des mises en conditions nécessaires pour apprendre : jeux d’émotions, indices de réactivation mnésiques… moments de connexion à soi et à ses ressources intérieures. N’est-ce pas ce que nous cherchons tous à un moment donné en tant que formateur, donner du sens, retrouver du sens et renforcer notre sentiment d’efficacité personnelle sur la tâche ?

C’est le challenge que nous vous proposons !

Auteur : Hélène BELOU

Articles susceptibles de vous intéresser

13 mai 2024

Éviter les Chutes, préserver l’autonomie : le Référent Chute et sa quête de sécurité

23 avril 2024

Le nouveau catalogue 2025 est disponible !

02 avril 2024

Hommage à Cécile Boisvert, pionnière en Sciences Infirmières en France

Demande de catalogue

Les champs précédé d’un * sont obligatoires