Trouver une formation

Management - Qualité - Organisation - Clinique - Pédagogie

Offres


Fonction contrôle du cadre de santé

Compétences et méthodes managériales

N

Assurer une fonction contrôle pour des soins sécures et des soignants acteurs/responsables.

Poser quelques repères sémantiques et historiques de la notion de contrôle

  • Le contrôle et le « contre-rôle » : définitions.
  • Le contrôle de soi, des autres, des actes ou activités.
  • Le contrôle dans le management : rappels historiques (Fayol).
  • Le contrôle et l’évaluation : liens et différences.
Identifier les représentations et les enjeux du contrôle
  • Les représentations individuelles et collectives, leurs origines et leurs impacts : 
    • les représentations négatives ou le contrôle associé à la sanction, la notation, le manque d’autonomie, la non-reconnaissance, à la rationalisation, la bureaucratie (procédures, protocoles…),
    • les représentations positives ou le contrôle vécu comme une nécessité.
  • Les enjeux du contrôle :
    • la sécurité de soi et des autres, du patient, des soins ou autres prestations, de l’organisation…
    • le développement professionnel, 
    • l'innovation organisationnelle, du fonctionnement, des activités.
Mettre en œuvre un bon usage du contrôle
  • Les différents types de contrôle. 
  • Le contrôle préventif, en temps réel, rétroactif. 
  • Le contrôle stratégique, contrôle opérationnel ou d’exécution.
  • La démarche :
    • le contrôle du sens, des résultats, des processus de travail, des actions et des comportements,
    • le rôle de la communication dans la mise en œuvre de la démarche.
  • Les outils de contrôle :
    • les rapports d’activités, bilans...
    • les indicateurs, leur choix et leur suivi, 
    • le retour d’expérience, 
    • les observations, les entretiens...
  • Les caractéristiques d’un contrôle efficace et les risques à prendre en considération.
  • Le contrôle spécifique pour une organisation agile.
  • La mission de contrôle du cadre : différentes postures.
Garantir une éthique du contrôle et un contrôle éthique
  • L’importance de l’éthique dans la fonction et la démarche de contrôle.
  • La question de la confiance et de la méfiance dans le contrôle.
  • Le curseur entre contrôle et autonomie.
  • La notion de contrôle juste ou de juste contrôle, vers un contrôle équitable.

Cette formation se veut fortement interactive. Elle intègre un atelier où, à travers un jeu analogique, « construction d’un mobile » sont expérimentés et exploités les différentes formes du contrôle et les outils du contrôle.

L’évaluation sera réalisée à l’aide des critères suivants :

  • Les attentes des participants seront recueillies par le formateur lors du lancement de la formation et confrontées aux objectifs de formation.
  • Les acquis / les connaissances des participants seront recueillies par le formateur lors du lancement de la formation et confrontées aux objectifs de formation.
  • La satisfaction des participants à l’issue de la formation sera évaluée lors d’un tour de table, le cas échéant en présence du commanditaire de la formation, et à l’aide d’un questionnaire individuel « à chaud » portant sur l’atteinte des objectifs, le programme de formation, les méthodes d’animation et la transférabilité des acquis.
  • A distance de la formation : il appartiendra aux stagiaires d’analyser les effets de la formation sur les pratiques individuelles et collectives de travail , notamment lors de leur entretien professionnel. Des outils pourront être suggérés pendant la formation (plans d’action, préfiguration d’un plan d’amélioration des pratiques individuelles et collectives, grille de suivi personnalisé de mesure d’impact...).

Mise à jour le : 12/02/2020