Trouver une formation

Management - Qualité - Organisation - Clinique - Pédagogie

Offres


Psychotraumatismes complexes chez l'adulte : initiation

Relations de soins


Sensibiliser les professionnels des champs sanitaires et médicosociaux au psychotraumatisme complexe par l’acquisition de connaissances, de compétences d'évaluation, de techniques et moyens de primo-intervention.

Définir le psychotraumatisme complexe et repérer les symptômes principaux illustrés par des vidéos

  • La clarification des concepts de stress et de traumatisme.
  • Les symptômes de l’état de stress post-traumatique :
    • la vigilance autour de 4 symptômes lié à l’ESPT : reviviscence, évitement, troubles cognitifs et humeur négative, hyperréactivité,
    • les symptômes dissociatifs de dépersonnalisation et/ou de déréalisation,
    • la dissociation structurelle (P. Janet, O. Van der Hart, F.W. Putnam).
  • Le deuil post-traumatique :
    • les définitions : travail de deuil, deuil traumatogène, deuil post-traumatique,
    • les risques liés au deuil post-traumatique.
  • La mémoire traumatique et son impact sur la personne et sur les liens interindividuels.
  • La définition du trauma complexe ou DESNOS : Disorder of Extreme Stress Not otherwise Specified.
  • Les éléments cliniques du trauma complexe :
    • les apports de Stephen Porges : théorie polyvagale,
    • les apports de Bessel Van Der Kolk : « le corps n’oublie rien ».
  • Le positionnement et les actions d’un référent psychotrauma.
  •  Les missions et le positionnement soignant (missions transversales, compétences mobilisées, positionnement, trauma « vicariant ») :
    • la supervision comme outil de développement professionnel,
    • l’entretien d’évaluation,
    • les apports d’outils d’évaluation,
    • le récit de vie,
    • la place de l’interprète dans l’entretien en situation de psychotraumatisme.

Déterminer l’importance de l’historique de la psychotraumatologie et son aspect socioculturel

  • L'historique du psychotraumatisme de Hérodote au syndrome psychotraumatique :
    • le syndrome du vent du boulet,
    • la névrose traumatique,
    • la névrose de guerre,
    • le syndrome du survivant,
    • le Post-Traumatic Stress Disorder,
    • le syndrome psychotraumatique.
  • La situation socioculturelle des populations les plus touchées :
    • la population migrante : prise en compte du contexte géopolitique,
    • les femmes victimes de violences : observatoire parisien des violences faites aux femmes, spécificités des situations de violence subies par les femmes étrangères,
    • les violences intrafamiliales : enfants témoins/victimes, répercussion du traumatisme au sein de la famille.

Identifier la nécessité d’une prise en charge globale et d’une coordination étroite des champs sanitaires, sociaux, culturels, juridiques

  • Les raisons d'un travail en réseau.
  • Le passage des soins ambulatoires au secteur médicosocial.
  • Les dispositifs de prise en charge globale du psychotraumatisme, feuille de route ministérielle « santé mentale et psychiatrie », centre national de ressources et de résilience, centres régionaux du psychotraumatisme.
  • Les réseaux associatifs concernés et leurs fonctionnements : France Terre d’Asile, Emmaüs, association de migrants, associations pour les femmes, associations relatives au genre, associations de victimes…
  • Les modalités d’indication des consultations spécialisées implantées dans la région.
  • La coordination avec les domaines : familial, social, culturel et juridique.

Appréhender les principales techniques thérapeutiques

  • La pharmacothérapie.
  • Les techniques de relaxation.
  • L’EMDR : Eye Movement Desensitization and Reprocessing.
  • L’ICV : Intégration des Cycles de la Vie.
  • Le neurofeedback. 
  • La sonothérapie : protocole Safe & Sound (Stephen Porges).
  • La pleine conscience.
  • Le Récit de Vie.

Identifier les attitudes professionnelles prépondérantes face aux troubles de l’ESPT

  • Les apports théoriques
  • Les techniques de jeux de rôle.
  • L'analyse de pratique professionnelle.
  • Les cas cliniques.
  • Apports conceptuels.
  • Expérimentation d’outils d’évaluation et de soin.
  • Cas cliniques.
  • Analyse de pratiques professionnelles.
  • Vidéos.

Face au petit nombre de structures et de professionnels expérimentés en ce qui concerne l’ESPT, cette initiation permettra de sensibiliser les personnes intervenant dans les différents champs d’actions confrontés au traumatisme psychique et de trouver des repères professionnels de savoir-être et de savoir-faire quant à cette problématique. 

L’évaluation sera réalisée à l’aide des critères suivants :

  • Les attentes des participants seront recueillies par le formateur lors du lancement de la formation et confrontées aux objectifs de formation.
  • Les acquis / les connaissances seront évalués en début et en fin de formation par l'intermédiaire d'un outil proposé par le formateur (quiz de connaissances, questionnaire, exercice de reformulation, mise en situation...).
  • La satisfaction des participants à l'issue de la formation sera évaluée lors d'un tour de table, le cas échéant en présence du commanditaire de la formation, et à l'aide d'un questionnaire individuel « à chaud » portant sur l'atteinte des objectifs, le programme de formation, les méthodes d'animation et la qualité globale de l'intervention.
  • A distance de la formation : il appartiendra aux stagiaires d’analyser les effets de la formation sur les pratiques individuelles et collectives de travail , notamment lors de leur entretien professionnel. Des outils pourront être suggérés pendant la formation (plans d'action, préfiguration d'un plan d'amélioration des pratiques individuelles et collectives, grille de suivi personnalisé de mesure d'impact...).

Mise à jour le : 06/02/2023