Trouver une formation

Management - Qualité - Organisation - Clinique - Pédagogie

Offres


Numérique et e-santé : nouvelles prises en charge

Management de la qualité et de la sécurité

B

Intégrer la dimension numérique dans la prise en charge des patients.

Consolider les connaissances théoriques et agir sur le savoir pour anticiper et comprendre

  • Le contexte de la e-santé avant et après le Covid-19.
  • Les axes de la stratégie nationale de la e-santé à court terme et à long terme.
  • La définition des actes qui relèvent du numérique et de la e-santé : téléconsultation, téléexpertise, télésurveillance médicale, téléassistance médicale.
  • Le champ d’application des outils : du téléphone au Dossier Médical Partagé en passant par les carnets de suivi connectés, plateformes de support patient, réseaux sociaux, community, serious games éducatifs et pédagogiques.
  • Le cadre réglementaire et juridique. 
  • Les enjeux stratégiques, éthiques et déontologiques.
  • Les expériences d'établissements de santé ou autres, en France et à l’étranger, témoignages.

Définir un modèle d'organisation

  • La mise en action d'un projet de e-santé :
    • la définition du projet médical : adéquation de l’offre aux besoins, e-santé dans quel parcours de soin,
    • la conception de l’organisation : parcours de prise en charge, détails des activités, acteurs concernés, service SI.
  • Les directives réglementaires et légales.
  • La protection et la gestion des données : collecte, transfert, analyse et rapport, modification, annulation, stockage, archivage. 
  • Les responsabilités et assurances.
  • Les aspects financiers/budgétaires.
  • Les conventions, autorisations questions juridiques.
  • Le plan de formation initiale pour les professionnels de santé/patients/autres : 
    • l’outil et son usage, 
    • les modalités de connexion.
  • Le plan de formation continue pour les professionnels de santé/ patients/autres :  
    • les retours d’expérience.
  • L’accompagnement du patient dans cette pratique et la réponse à ses interrogations.
  • La posture et la communication.
  • Apports cognitifs.
  • Exercices pratiques.

Tout au long de la formation, le formateur travaillera sur l’alignement des acteurs non seulement sur l’objectif attendu mais aussi sur les façons d’utiliser les outils au cours du parcours de soin. La philosophie est de faire réfléchir les personnes sur le problème à résoudre et co-créer la solution dans l'esprit de l’intelligence collective. 

Cette formation s'appuie sur les recommandations et référentiels suivants

  • Références juridiques : Article Ra6316-1 du code de la santé publique, le décret dit Télémédecine du 19 octobre 2010,  loi HPST de juillet 2009, ASIP Santé, la CNIL.
  • Recommandations de bonnes pratiques : programme national DGOS, HAS, ANAP (Construire un projet de télémédecine), l’Union Européenne.
  • Références déontologiques et éthiques : le CNOM demande l’instauration d’une régulation des offres numériques en santé, dans le respect de principes éthiques et déontologiques dans le champ sanitaire.
  • Cadre d’intervention : guide méthodologique pour l’élaboration des « plans Télémédecine » à l’intention des ARS, fiches pédagogiques d’aide à la qualification d’un projet de télémédecine CSIS, HAS, ANSM, ASIP Santé,
  • Cadre médico-économique : la loi de financement de la sécurité sociale pour 2018,  ARS, CCNAM, CATEL (Centre de ressources et d'expertise en e-santé), les travaux du CATEL, du CNOM, de la SFT-ANTEL, OCDE qui préconise une plus grande utilisation des outils numériques pour collecter des données de routine et ainsi assurer un meilleur suivi du médicament.
  • Ministère de l’Économie, de l’industrie et du numérique : rapport du CNUM.
  • Ministère de la santé et des sports « La place de la télémédecine dans l’organisation des soins », novembre 2008.

Voir aussi 

grieps_formation

Mise à jour le : 05/05/2020