Trouver une formation

Management - Qualité - Organisation - Clinique - Pédagogie

Offres


Psychoses et addictions N D

Développer des compétences dans des soins complexes auprès de patients ayant des conduites addictives et souffrant de psychose.

Cerner la problématique d’une prise en soin d’un patient psychotique présentant une addiction

  • Le contexte politique : 
    • les travaux en cours : fédération addiction,
    • l’état des lieux des soins aux patients souffrants de psychose avec une comorbidité addictive. 
  • La problématique de l’addiction aujourd’hui au niveau sociétal :
    • les êtres humains et les objets consommables,
    • les « briseurs de soucis ».
    • le leurre calmant, la compulsion de répétition.
  • Les limites d’une approche thérapeutique dissociée entre psychose et addiction.

Initier une approche clinique associant la double problématique liée à la psychose et aux addictions

  • La maladie duelle ou le double diagnostic.
  • L’addiction et les angoisses psychotiques :
    • l’addiction comme réponse et idéalisation,
    • la tentative paradoxale de la dépendance : se dégager d’une dépendance par une autre,
    • l’importance du transfert, le rapport à la société.
  • Les addictions et la dépression :
    • le risque suicidaire,
    • les conséquences de l’addiction sur le traitement,
    • l’importance du sevrage.
  • Les addictions et les troubles bipolaires :
    • l’aggravation des troubles maniaques,
    • l’augmentation des cycles d’hospitalisation,
    • les troubles cognitifs, l’impulsivité.
    • le travail sur la conscience des troubles.
  • Les addictions et la schizophrénie :
    • la polyconsommation,
    • l’association abus, dépendance et schizophrénie,
    • les conduites addictives comme cause de la maladie,
    • les addictions comme conséquence de la maladie.
  • Les addictions et les troubles de la personnalité :
    • l’intolérance à l’ennui,
    • la recherche du danger, de la désinhibition,
    • le risque de déchéance sociale.
  • Le questionnement éthique face à l’addiction comme ressource pour le patient.

Identifier les facteurs aggravants des deux affections 

  • L’enjeu de santé publique.
  • Les troubles de la personnalité : impulsivité, violence.
  • La réponse aux traitements ralentie. 
  • Les facteurs de chronicité dans la maladie.
  • L’instabilité émotionnelle.
  • L’accroissement des hospitalisations.

Analyser sa pratique en vue d’insuffler de nouvelles pratiques de soins pour les patients souffrant d’une double affection (psychose et addiction)

  • L’importance du dépistage des troubles associés : anamnèse (histoire familiale, histoire personnelle, apparition des conduites addictives).
  • Les traitements chimiothérapiques.
  • La prise en charge somatique notamment autour des complications.
  • Les thérapies motivationnelles.
  • Les thérapies cognitivocomportementalistes.
  • L’apport de la psychanalyse dans la compréhension des addictions.
  • Le travail de lien entre équipes d’addictologie et de psychiatrie.
  • L’éducation thérapeutique : illustration d’un programme innovant pour les patients souffrant de psychose et d’addiction.
  • L’intégration et l’accompagnement des aidants.
  • Le parcours de soin.
  • Les dispositifs locaux, le réseau.

Cette formation avant-gardiste est très peu développée à ce jour. Elle s’inscrit pourtant dans un enjeu de santé publique. Le GRIEPS a accompagné l’élaboration d’un programme ETP innovant sur ce thème.

PRÉREQUIS : Avoir des bases en psychopathologie.

DPC

Cette formation est éligible au DPC (orientation nationale 12).

Voir aussi :