Trouver une formation

Management - Qualité - Organisation - Clinique - Pédagogie

Offres


Souffrance psychique

Prévention des risques liés au domaine de la santé


Reconnaître la souffrance psychique, la prendre en compte et apaiser le patient.

Différencier douleur et souffrance

  • Les notions de douleur et de souffrance.
  • La douleur et ses composantes : sensorielle, affective, cognitivocomportementale.
  • La dimension psychologique de la douleur.
  • Les manifestations de souffrance psychique : dans le rapport à soi-même, aux autres, aux soins...
Identifier une approche sociologique de la souffrance psychique
  • Le bien-être et le mal-être.
  • Les conséquences sociétales du mal-être : crise sociale, perte des valeurs et repères familiaux, précarité et chômage...
Repérer l’expression de la souffrance psychique
  • Les troubles alimentaires et les addictions.
  • Les conduites suicidaires.
  • La violence sociale.
Identifier une approche psychopathologique de la souffrance psychique
  • La psychose, l’isolement, la dissociation, l’automutilation.
  • Les addictions et la détresse affective.
  • Les troubles bipolaires, la détresse de vivre.
  • Les névroses, l’angoisse, la somatisation, les rituels et l’épuisement.
  • La souffrance de la personne âgée, le syndrome de glissement et le risque suicidaire.
  • La souffrance des adolescents, la rupture sociale, les états-limites, l’acte suicidaire.
Soulager la souffrance et évaluer son impact
  • Le temps de l’évaluation de la souffrance.
  • L’anamnèse de la souffrance.
  • La demande du patient.
  • L'observations du patient : signes physiques (traits du visage, poids, position du corps, automutilation…), signes psychologiques (addictions, épuisement, isolement, retrait...).
  • Le temps de la rencontre et de l’entretien.
  • Le temps du travail interdisciplinaire : consultation collégiale, confrontation des points de vue, place du patient.
  • Le temps des soins : traitements chimiothérapiques et leur surveillance, techniques cognitivocomportementales, approches psychocorporelles.
  • La fonction contenante de l’équipe.
  • Les critères et les indicateurs identifiant l’impact du soin psychique sur la souffrance du malade.

Cette formation s’inscrit dans le champ des pratiques avancées.

L’évaluation sera réalisée à l’aide des critères suivants :

  • Les attentes des participants seront recueillies par le formateur lors du lancement de la formation et confrontées aux objectifs de formation.
  • Les acquis / les connaissances des participants seront recueillies par le formateur lors du lancement de la formation et confrontées aux objectifs de formation.
  • La satisfaction des participants à l’issue de la formation sera évaluée lors d’un tour de table, le cas échéant en présence du commanditaire de la formation, et à l’aide d’un questionnaire individuel « à chaud » portant sur l’atteinte des objectifs, le programme de formation, les méthodes d’animation et la transférabilité des acquis.
  • A distance de la formation : il appartiendra aux stagiaires d’analyser les effets de la formation sur les pratiques individuelles et collectives de travail , notamment lors de leur entretien professionnel. Des outils pourront être suggérés pendant la formation (plans d’action, préfiguration d’un plan d’amélioration des pratiques individuelles et collectives, grille de suivi personnalisé de mesure d’impact...).